Thé vert chinois et gel printanier

avril, 2013

Lorsque l’on découvre les thés verts à la chinoise, la première chose qui frappe est qu’ils vous sont servis non pas en théière, mais en verre. Le thé, objet de nombreuses considérations esthétiques en Chine, se dote ainsi d’une dimension visuelle des plus agréables. On savoure le vert tendre des pousses printanières, on admire l’élégance des feuilles qui s’ouvrent avec grâce, on se régale de la danse des bourgeons dans le verre.

C’est la raison pour laquelle l’aspect des feuilles est très important pour les Chinois ; un bon thé est avant tout un beau thé. Les thés cueillis avant Qingming (la fête des morts qui a lieu le 4 avril cette année) sont extrêmement réputés pour leur apparence très soignée, et sont souvent offerts comme présents précieux. Pour les Occidentaux que nous sommes, rompus à l’exercice plus gustatif de l’infusion en théière, le visuel n’est pas un critère que nous avons l’habitude de considérer. C’est pourquoi Daniel et moi utilisons des instruments d’infusion qui permettent de rendre une idée plus précise qu’en verre de ce que vous aurez dans votre tasse.

Cette année, nous nous sommes souvent fait proposer des thés dont les dates de cueillette précédaient Qingming. Mais lorsque nous demandions des thés plus tardifs, nous avons senti comme une légère gêne et l’on nous a proposé quelques rares échantillons. Surpris, après quelques questions et murmuré à notre oreille comme une confidence à des amis de confiance, nous découvrons que le jour de notre départ pour la Chine, le 8 avril, une vague de gel a frappé une grande partie des jardins de thé, et que bon nombre de théiers ont souffert du froid. Les producteurs ont réussi à faire quelques récoltes, mais bien moins que d’habitude. Cependant la qualité est au rendez-vous, et même si le choix est plus restreint, nous avons réussi à trouver de véritables trésors cachés dans les sacs de nos amis comme vous pourrez en juger par vous-même dans les semaines qui suivent. Bonne découverte !

texte écrit par Sylvain Margot

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.