Oolongs

La famille des Oolongs se trouve entre les thés verts et les thés noirs et tendent vers les uns ou les autres selon qu’ils sont plus ou moins oxydés. Ainsi, on retrouve des Oolongs verts, oxydés de 10 à 30% qui présentent des notes fleuries tantôt mielleuses, tantôt beurrées, et des Oolongs noirs, oxydés jusqu’à 70% aux notes davantage boisées, parfois fruitées et légèrement sucrées. En plus de ceux-ci, on en retrouve des torréfiés aux accents plus rustiques et réconfortants de noisette grillée ou de miel sauvage.

Souvent chiffonnés en petites boules, on les retrouve aussi quelques fois sous forme de grandes feuilles torsadées. Comme certains Oolongs peuvent se conserver très longtemps, par l’effet de cuissons successives, on retrouvera également des Oolongs vieillis et millésimés.

Transformée différemment selon le style final souhaité, c’est la famille de thés qui offre le plus de possibilités au niveau aromatique. Généralement composés de plus grandes feuilles, les Oolongs sont moins caféinés que leurs cousins verts et noirs.

Liste de nos thés oolongs:

Chine

Anxi Tie Guan Yin
Anxi Tie Guan Yin  – haute montagne -
Anxi Tie Guan Yin Hung Shui
Anxi Ben Shan
Anxi Huang Jin Gui
———————————————-
Da Hong Pao (Zheng Yan)
Qi Lan (Ban Yan)
Rou Gui (Zheng Yan)
Rou Gui (Zheng Yan) — grade de compétition –
Shui Jin Gui (Zheng Yan)
Shui Xian (Zheng Yan)
Tie Luo Han (Zheng Yan)
———————————————-
Da Wu Ye
Huang Zhi Xiang
Mi Lan Xiang

Taiwan

Ali Shan
Bai Hao
Chi Lai Shan
Chin Jing Shan
Cui Yu
Dong Ding
Dong Ding (cuisson traditionnelle)
Gabacha
Gui Fei
Li Shan
Muzha Tie Guan Yin
Ping Lin Bao Zhong
Si Ji Chun
Shan Lin Shi
Zhu Shan Hung Shui

Thés Oolong vieillis

Anxi Tie Guan Yin 2009 (Chine)
Zhu Shan 1999 (Taiwan)
Ali Shan 1997 (Taiwan)
Ali Shan 1996 (Taiwan)
Ali Shan 1995 (Taiwan)
Muzha Tie Guan Yin 1994 (Taiwan)
Dong Ding 1993 (Taiwan)
Pinglin Bao Zhong 1992 (Taiwan)
Hualien 1987 (Taiwan)
Wu He 1981 (Taiwan)
Bai Hao 1958 (Taiwan)