Thés Pu Er et vieillis

Les thés Pu Er sont des thés post-fermentés et millésimés. Ils peuvent se présenter sous forme de feuilles en vrac ou compressés en galettes, briques, nid d’oiseau, etc. Comme pour les vins, ce sont les seuls thés ayant la capacité de se bonifier avec l’âge. Leur oxydation n’est pas simplement enzymatique comme pour celle des autres familles de thé, elle s’accomplit par une fermentation due à l’action de levures et bactéries.

Après un certain nombre d’années (ou de semaines dans le cas des Pu Er de type shu – fermentation accélérée) dans des conditions particulières, les Pu Er traditionnels (type sheng – fermentation naturelle) atteignent un degré de maturité qui convient à leur consommation. Le caractère aromatique de leur infusion se présente principalement sous un aspect rustique, aux notes de terre humide, de sous-bois, de champignons, de tourbe, de ferme, de bois exotique, etc.

Leurs hautes vertus médicinales sont reconnues, quelles soient digestives en cas d’indigestion ou d’empoisonnement alimentaire, afin de réduire le cholestérol et les graisses, aidant également à réduire les risques de maladies cardiovasculaires.